Loading...

dimanche 16 juillet 2017

LE MADE IN FRANCE.. EST-CE UNE PROTECTION POUR MANGER MIEUX???

SOURCE ET SUITE

 POUR EVITER TOUT CES ARNAQUES, LA SEULE SOLUTION EST D' ACHETER ET  DE MANGER AUTREMENT
 DEJA ELIMINER LES VIANDES OU ACHETER  BIO LOCAL POUR LES ACCROS VIANDARDS... .
AVOIR QUELQUES POULES  (POUR LES OEUFS SEULEMENT) ET UN POTAGER POUR LES LEGUMES. FAIRE DES ECHANGES DE FRUITS CONTRE LEGUMES OU VICE VERSA AVEC SES VOISINS.. ETC ETC..
LES PRODUITS LIDL ??!! PAS SI SURE QUAND A MOI.. MAIS REFLETS DE FRANCE  PAS TROP MAL.
INTERMARCHE AVEC LEURS DELIRES DE MEGA  FERMES, JE BOYCOTTE (FERME DES 1000 VEAUX C' EST LEUR PROJET) , ET LA METHANISATION DES CARCASSES AUSSI.. BEURK!!



""À l’occasion du 14-Juillet, l’ONG Foodwatch publie une enquête selon laquelle derrière l’abondance de bleu-blanc-rouge «se cachent» parfois de «véritables arnaques», avec des produits assemblés dans l’hexagone à partir d’ingrédients importés de pays lointains.
«De grandes marques, des marques de distributeurs mais aussi bio mettent en avant le «made in France» pour des aliments qui ne contiennent parfois pas le moindre ingrédient français», déplore l’ONG, alors que 91 % des consommateurs se disent prêts à payer plus pour consommer des produits fabriqués en France, selon un sondage Ifop d’octobre 2016.
Karine Jacquemart, de Foodwatch, rappelle que «rien ne contraint les fabricants à indiquer la vérité sur l’origine des ingrédients qui composent les aliments», à l’exception de la viande et du lait dans les plats préparés, depuis l’expérimentation lancée par le précédent ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll début 2017.
«L’ambiguïté profite clairement aux industriels qui désinforment les consommateurs» à coups de logos bleu-blanc-rouge, la permanente de l’ONG.""......
................
..................................
Le dernier Hors-Série de 60 Millions de consommateurs se pose les mêmes questions que l’ONG
la multitude de labels issus des terroirs de France. La revue salue notamment les labels «Reflets de France» (Carrefour), «Saveurs de nos régions» (Lidl) et «Itinéraire des saveurs» (Intermarché). Le premier a un «cahier des charges draconien». Le second parie sur des offres régionalisées selon les magasins, le troisième «compte 232 références dont tous les ingrédients sont 100 % français».
Mais elle est plus réservée vis-à-vis des gammes «U Saveurs» (Système U), «Ca vient d’ici» (Casino), «Sélection de nos régions» (Leader Price) et «Mmm» (Auchan), jugées plus floues et parfois ambigües sur l’origine des produits.